Arnaud Chochon Photographies, le blog

Articles tagués “chaussure

Info expo : « de la tête au pied » is back

Info expo « de la tête au pied » is back avec des nouvelles têtes et de nouveaux yeps.
Vernissage le 09 janvier  à 18h30.
A  bientôt donc, je l’espère !

affiche 2015 janvier sur 2bis.indd

J’aime observer les gens. La diversité de leur look, de leur attitude, de leur expression, suscite ma curiosité. Ainsi, quelques fois, je les regarde discrètement « de la tête aux pieds ».

Cette observation m’a conduit à l’analyse personnelle suivante : le seul fait de regarder les chaussures d’une personne permet de deviner sa personnalité. « Montre moi tes chaussures, je te dirais qui tu es ». Ainsi le projet d’associer en diptyque la photo d’une chaussure au portrait de son propriétaire était né.

Au fur et à mesure des prises de vue, l’effet de série commençait à apparaître. La réaction des premiers lecteurs m’encouragea. Les personnes y rentraient comme dans un jeu et commentaient avec enthousiasme les photos présentées en diptyque. Cette association interpelle et quelque fois bouscule nos représentations. « Lui j’aurais parié que c’était sa chaussure, elle je ne la voyais pas du tout avec des talons… ».

Les sujets photographiés sont des personnes proches, de passage ou inconnues stoppées dans la rue.

Pour tous, la méthodologie fut la même : aucune préparation, pas de rendez-vous fixé, pas de choix de chaussure, pas de lumière artificielle, pas de cirage ! …

Les prises des chaussures et des portraits n’ont pas duré plus de 5 minutes afin de garder le caractère sincère, spontané et naturel des sujets. Une seule consigne : me regarder.

Coté technique, un reflex numérique et un seul et unique objectif : le 50mm.

 

 

 

 

 

Escarpins ou baskets ? La chaussure, révélatrice de personnalité
Le Monde.fr | 19 juin 2012 |

Selon le dicton, on ne peut pas juger un livre à sa couverture, mais il serait en revanche possible de connaître quelqu’un en regardant ses chaussures. C’est ce qu’affirment des psychologues de l’université du Kansas dans une étude sur « la formation d’une première impression ». Le style, la couleur ou encore la valeur monétaire des souliers sont autant de détails qui permettent d’esquisser le portrait de leur propriétaire.
L’enquête a fait appel à plus de deux cents personnes de 18 à 55 ans, leur faisant remplir un questionnaire de personnalité et leur demandant de leur fournir une photographie de la paire de chaussures qu’ils portent le plus souvent. Soixante-trois étudiants ont ensuite dû deviner sur la base de ces clichés le genre, l’âge et le statut social des « cobayes » – une tâche qu’ils ont mené à bien dans 90 % des cas. Plus étonnant, ils ont également réussi à deviner certains « traits » de caractère exprimés par ces personnes au travers de leur test psychologique.
Les bottines, signe d’agressivité.
Sont-ils plutôt extravertis ou introvertis ? Libéraux ou conservateurs ? Si sans surprise, les personnes à hauts revenus portent des chaussures chères et les extravertis des modèles clinquants, l’étude révèle en revanche que les bottines sont souvent portées par des personnes « agressives » et les chaussures inconfortables par des individus au tempérament plutôt calme. Plus difficiles à analyser, les modèles « neutres », favoris des caractères introvertis.
Pour le docteur Angela Bahns, qui a dirigé cette étude, ce qui a le plus étonné les scientifiques, c’est la faculté à déceler la stabilité relationnelle – notamment la peur de l’abandon ou l’anxiété. Ces derniers n’arrivent pas encore réellement à déterminer la manière dont s’opère ce phénomène. Cela peut être, selon eux, attribué à des signes visibles comme la couleur ou l’entretien (chaussures fraîchement cirées ou talons usés), des éléments qui renseignent sur le degré de décontraction des personnes. Les angoissés seraient plus enclins à soigner leur apparence.
Les gens font attention à ce qu’ils portent et à ce que les autres portent, insistent les chercheurs. Les chaussures sont ainsi des « indices non verbaux porteurs de messages symboliques », explique l’enquête. Les psychologues insistent : les individus choisissent rarement à dessein des chaussures pour véhiculer un message sur eux-mêmes différent de leur véritable personnalité.

 

 

Publicités