Arnaud Chochon Photographies, le blog

Monde Animal

Image

Gasconnes


Image

Bambi


Galerie

Countryside 2


La queue

cat1

cat2


La balade du toutou

IMG_0651

 

 


Image

Bonne âné

LocdaneBonjour à tous !

L’équipe de « grandformat.wordpress.com », c’est à dire « Je », vous souhaite une excellente année 2014.

Je tiens à vous remercier vivement pour vos visites sur « grandformat » et les commentaires laissés sous les articles, par mail, autours du zinc…

WordPress m’a envoyé quelques statistiques que je vous fais partager :

« Ce blog a été vu 8  900 fois en 2013.

En 2013, 67 articles ont été publiés, ce qui porte le total des archives du blog à 147.

304 images ont été importées, portant le total à 83 MB. Ça fait pratiquement 6 images par semaine.

Le jour le plus actif de l’année a été le 5 novembre avec 251 vues. L’article le plus populaire ce jour-là fut INFO EXPO : « 100/s. – Cent par seconde ». »

Par ailleurs vous êtes 160 à suivre ce blog. MERCI !!!

Pour ceux qui souhaitent le suivre c’est ici : https://grandformat.wordpress.com/, colonne de gauche : « Souscription au Blog par Email – Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications. »

Et puis, dernière petite chose, je vous rappelle que je serais au bar « Le cactus » Dimanche soir, 19h00, pour le lancement de l’expo. 100/s qui sera accrochée tout le mois de janvier.

Affiche CACTUS

Pour ceux qui habitent dans le coin, ça sera l’occasion de se claquer la bise, millésime 2014. Le vin sera offert et un concert est programmé : « Les Brakass ».

 photo les_brakass_cactus-1.jpg

Pour écouter ce que ça donne, cliquez ici : https://soundcloud.com/simonbref

Le facebook est là : https://www.facebook.com/lesbrakass

Des Bises à toutes et à tous et meilleurs vœux pour 2014 !

Arno


Image

Reflet dans un oeil d’âne

oeil ane


Instinct grégaire

panurge3

 

 

panurge2

 

 

panurge1


Bzzzzzzzzzzzzzzzzz

Deux jours passés dans les « jardins familiaux de Tournefeuille » m’ont permis de prendre quelques photos.

Ainsi, vous verrez en image comment le frelon asiatique attaque les abeilles. Il se poste en vol stationnaire devant la ruche et attrape l’abeille qui y entre ou y sort. Ensuite, il la saisit entre ses pattes et la tue en lui coupant la tête d’un coup de mandibules avant de l’emporter dans un arbre pour la dépecer.

La survie ou l’évolution de plus de 80 % des espèces végétales dans le monde dépend directement de la pollinisation par les insectes. Ces insectes pollinisateurs sont, pour l’essentiel, des abeilles. Il en existe plus de 1 000 espèces en France. Partout dans le monde et plus encore dans les pays industrialisés comme la France, les populations de ces abeilles sont en déclin et de nombreuses espèces sont menacées.

L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a recensé plus de quarante causes pouvant être associées à la mortalité des abeilles survenue depuis les années 1980. Les pesticides Cruiser ou Régent sont accusés d’être à l’origine d’une surmortalité d’abeilles par les apiculteurs et les associations environnementales … bien plus nocifs que les frelons.

Des infos annexes sur le site http://www.jardiniersdetournefeuille.org/

Prise au piege !

Toutes les abeilles jouent un rôle important dans la pollinisation des plantes sauvages et cultivées, c’est pourquoi il est important de leurs laisser des espaces de reproduction.

Ainsi vous pouvez construire ou acheter un « hôtel à insectes » pour les accueillir dans votre jardin. Ainsi, vous participerez à la pollinisation et à la biodiversité.


Les insectes et autres petites bêtes du maquis

Le maquis, suite.

Voici photographiées quelqu’unes des nombreuses petites bêtes composant la grande biodiversité du lieu.

Photos réalisées sur le plateau et  « à la rivière » ( vallée de la Cesse).

Papilio machaon (Le grand porte-queue) :
Envergure : 6,4-7,6 cm.
Habitat : prés fleuris jusqu’à 2000 m environ.
Période de vol : d’avril à août.
Phase d’hibernation : chrysalide
La chenille est noire puis verte et noire à points rouges. Elle se nourrit de fenouil (Foeniculum) et de carotte sauvage (Daucus) ou cultivée.

Une Sauterelle ?

Appelée mue imaginale, la dernière des cinq mues (exuviations) d’une cigale, qui voit la transformation de la larve en imago, ou adulte sexué aux ailes parfaitement formées, est la plus délicate pour l’insecte.

Le scorpion jaune languedocien (Buthus Occitanus), ou scorpion occitan, reste caché durant la journée.

Comme tous les scorpions, il réserve son activité à la pérìode nocturne.

Lors de vos promenades estivales, amusez-vous à soulever les pierres dans les milieux ouverts, chauds et secs, afin de dénicher un de ces arthropodes à huit pattes de 5 à 7 cm de longueur.

Mais attention, gare à la piqûre, car même si elle n’est pas dangereuse, elle s’avère toutefois très douloureuse et peut provoquer chez certains sujets des complications temporaires (fortes fièvres, paralysies locales, etc.).

Le lézard vert habite dans des talus, des broussailles, des friches herbeuses, lisière des bois, bords de rivière plus ou moins humides, mais toulours bien ensoleillés.

C’est un lézard diurne qui est un excellent grimpeur, se laisse choir au sol lorsqu’il est acculé à l’extrémité d’une branche.

Course rapide et nage si nécessaire. Mord fortement mais sans danger.

La mante religieuse est un insecte diurne de 5cm à 8cm centimètres de long.

Ses pattes avant, appelées « ravisseuses », bien visibles ici,  portent des piques et sont capables de se replier et se détendre vivement.

Elles servent à attraper les proies parfois volumineuses (jusqu’à de petits oiseaux et des chauve-souris, et peuvent parfois faire des blessures plus ou moins importantes à la peau humaine) ou à accrocher la végétation afin de se hisser

Gonepteryx cleopatra (Citron de provence) :
Famille des Pieridae, Sous-famille des Coliadinae
Description : mâle jaune vif avec une grande tache orange vif sur les ailes antérieures ; femelle blanc-verdâtre avec une tache orange sur chaque aile. Dessous plus vert.
Habitat : bois clair, prairies, collines arides jusqu’à environ 2000 m.
Période de vol : d’avril à septembre.
Phase d’hibernation : adulte.
La chenille bleu-vert a une ligne claire sur les flancs. Elle se nourrit de Nerprun (Rhamnus).

Le graphosome ponctué (Graphosoma semipunctatum) est une espèce de punaise vivant exclusivement dans les régions méditerranéenes.

C’est une espèce très proche de la punaise arlequin (Graphosoma italicum).

Il s’en distingue par des taches alignées sur le protonomum au lieu de lignes et par ses pattes entièrement rouges (au lieu de noires pour le G. italicum).

On le trouve en abondance sur les ombellifères.

Sa couleur rouge servirait d’avertissement pour les prédateurs de son goût désagréable


La mue imaginale

Appelée mue imaginale, la dernière des cinq mues (exuviations) du criquet, qui voit la transformation de la larve en imago, ou adulte sexué aux ailes parfaitement formées, est la plus délicate pour l’insecte. Comme chaque fois qu’elle s’apprête à muer, la larve grimpe sur une plante puis se suspend par les pattes, la tête en bas, de manière à distendre son abdomen par gravité. L’air pénétrant par les stigmates (orifices respiratoires situés sur les côtés du corps) gonfle des sacs aériens internes. De vigoureuses contractions spasmodiques finissent par déchirer le tégument, ou carapace, qui protège le corps, au niveau dune ligne de moindre résistance, la suture exuviale, située sur le dos. L’animal peut alors s’extirper avec précaution de son ancienne dépouille (ou exuvie).

Pour en savoir plus : http://www.larousse.fr/encyclopedie/vie-sauvage/criquet_p%C3%A9lerin/184047


Mante jaune


Toile et rosée


Plein phare sur Mme 8521